En 1948, les grèves des mineurs à Montceau-les-Mines sont réprimées très brutalement par le pouvoir socialiste de l’époque. Plusieurs morts, des peines de prison et des licenciements concluent cette lutte sociale. À l’origine, les mineurs se battaient pour conserver leurs acquis obtenus à la Libération. Deux visions de la gauche apparaissent.

Scroll to Top
Taille de texte
Contrastes