Avec l’arrivée au gouvernement de Jean-Michel Blanquer, les syndicats de l’Éducation nationale sont inquiets. En cause : son passé au ministère de Luc Châtel sous Nicolas Sarkozy, mais aussi ses premières annonces. L’été ne sera pas de tout repos et la rentrée de septembre s’annonce d’ores et déjà sous tension. Fabian Clément, co-secrétaire de la FSU en Côte-d’Or, nous fait part de son sentiment.

Scroll to Top
Taille de texte
Contrastes