Fin XIXe, plusieurs grands chantiers sont lancés, quasiment simultanément en France. En Bourgogne, la construction de la voie de chemin de fer du Paris-Lyon-Méditerranée, mais aussi le canal de Bourgogne nécessitent beaucoup de bras. La demande est si importante que pour prêter main-forte, l’immigration, entre autres italienne, est sollicitée. L’arrivée de ces migrants ne fait pas l’unanimité au sein de la population. Des rixes éclatent, des condamnations suivent, et des Italiens se font expulser. En Bourgogne, les archives départementales, notamment de Côte-d’Or, regorgent de notes et témoignages sur cette période agitée et peu glorieuse.

Scroll to Top
Taille de texte
Contrastes