En quelques années, le bar « Chez Max », situé sur les quais de l’Yonne, est devenu le lieu privilégié de sortie des trentenaires et quarantenaires auxerrois. Mais en ce début d’année 2018, des problèmes de voisinage laissent planer la menace d’une fermeture administrative d’un établissement tenu à bout de bras par Jean-Charles et Stéphanie Mathivet depuis près de dix ans. Une situation ayant déclenché un important mouvement de soutien sur les réseaux sociaux et posant la question de l’animation d’une ville dont les lieux de vie se comptent à peine sur les doigts d’une main.

Scroll to Top
Taille de texte
Contrastes